Phone number

+33 9 54 95 84 93

E-mail

contact@tyamma.fr

Horaires

Lun - Sam : 9h - 20h Dim 10h - 19h

Le coaching est une aide, une piste et amène des outils de soulagement rapide vers l’auto-guérison. (difficultés du quotidien, petites pathologies, communication avec votre bébé).

PSYCHOLOGIE POSITIVE

S'épanouir intérieurement

La psychologie positive est une science expérimentale reconnue. Le père de la psychologie positive se nomme Martin Seligman.

Il nous explique :

Dans le manifeste de psychologie positive, elle se définie ainsi :

« La psychologie positive est la réflexion scientifique sur le fonctionnement humain optimal. Elle vise à isoler et mettre en valeur les facteurs favorisant l’épanouissement des individus et des communautés. Cette école incarne une démarche nouvelle de la part des psychologues et des chercheurs : il s’agit de se focaliser sur les origines de la bonne santé psychologique, et ce en dépassant l’accent précédemment mis sur les concepts de maladie et de trouble. »

source

Selon Martin Seligman, depuis plus de 60 ans, la psychologie a travaillé sur les pathologies. Elle a permis de rendre les gens malheureux moins malheureux et c’est une véritable réussite en soi. Des traitements efficaces ont été trouvés pour soigner plus de 14 pathologies et 2 sont guérissables.

Cependant, cette approche comprend 3 défauts majeurs :

1) Les psychologues sont devenus victimisant. La vision de la nature humaine était que le malheur appelait le malheur. On a oublié que les gens pouvaient prendre des décisions et agir.

2) On arrêta de réfléchir à la manière d’améliorer les vies normales. On s’éloigna de la mission consistant à rendre des gens relativement sains plus heureux, plus accomplis, plus productifs; les mots « génie » et « talentueux » devinrent tabous.

3) Nous n’avons pas développé de traitements positifs pour rendre les gens heureux.

C’est ce constat qui a poussé Martin Seligman, Nancy Etcoff, Dan Gilbert et Mike Csikszentmihalyi à réfléchir à la psychologie positive avec 3 objectifs :

1) S’intéresser autant aux atouts qu’aux faiblesses humaines.

2) Se préoccuper autant de développer les forces que de réparer les dégâts.

3) Se pencher sur les aspects les plus agréables de la vie et rendre la vie des gens plus satisfaisante, en tirant parti des dons et talents naturels.

« Nous nous sommes penchés sur le cas de gens extrêmement heureux, pour savoir en quoi ils étaient, eux aussi, différents de nous. On a découvert qu’il y avait une logique. Ils ne sont pas plus religieux, ils ne sont pas en meilleure santé, ils n’ont pas plus d’argent, ils ne sont pas plus beaux, il ne leur arrive pas plus de choses agréables et moins de désagréables. Ils se distinguent sur un aspect: ils sont extrêmement socialisés. Ils ne passent pas de temps seuls. Chacun d’entre eux vit une relation amoureuse et chacun d’entre eux a un large cercle d’amis.

Attention : tous ces éléments sont des conséquences mais non des causes !

Il existe environ 120 protocoles qui rendent effectivement les gens plus heureux. Nous avons découvert que nous étions capables de décomposer la plupart d’entre eux, et d’en évaluer l’efficacité et l’efficience par des études avec distribution aléatoire, afin de déterminer lesquelles rendent les gens durablement heureux.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *